Le savoir-être en recrutement : on embauche pour les compétences, on congédie pour le savoir-être

C’est la troisième personne que vous rencontrez en entrevue pour ce poste de Directeur que vous avez à pourvoir. Ce fameux poste aux nombreuses responsabilités qui exige plusieurs années d’expérience et des compétences variées. Vous croyez que vous l’avez enfin trouvé ! Sur CV, tout est parfait : hautes études en administration des affaires, 15 ans d’expérience, trilingue, compétences démontrées en développement de marché et supervision d’équipe de travail. Bingo ! Son parcours est tellement exactement ce que vous recherchez ! C’est la perle rare ! C’est décidé, c’est lui que vous embauchez ! Vous lui faites une proposition qu’il accepte et il entre en fonction très rapidement.

Après quelques mois… SURPRISE ! Rien ne va plus ! Ses subordonnés se plaignent de son style de leadership, le moral de l’équipe diminue, vous constatez une baisse de la productivité et certains employés ont même quitté leurs fonctions après plusieurs années de loyaux services en nommant pour cause ce fameux Directeur. Vous n’y comprenez rien ; pourtant, il avait tout pour lui !

Les compétences au détriment du savoir-être

Comme dans cet exemple, nombreux sont les décideurs à prioriser les compétences au détriment du savoir-être lors du processus de sélection. Lorsque nous avons un poste à combler, nous nous questionnons sur les formations, l’expérience et les aptitudes connexes nécessaires afin que notre futur employé soit performant au travail, et c’est tout à fait normal ! Mais nous questionnons-nous souvent sur la personnalité recherchée ? Celle qui fera en sorte que cette personne s’intégrera avec succès dans l’équipe de travail ? Nous questionnons-nous souvent sur les compétences transversales ? Celles qui feront en sorte que le candidat pourra se développer et évoluer dans l’entreprise ? Nous questionnons-nous souvent sur les valeurs recherchées ? Celles qui feront en sorte qu’il y aura cohésion avec les valeurs de l’entreprise ?

Une équipe heureuse, des employeurs heureux !

Rien ne vaut le bien-être au travail. Une équipe heureuse sera fidèle, productive et impliquée. Voilà pourquoi nous devons accorder une grande importance aux compétences relationnelles et comportementales en entrevue de sélection. Le savoir-faire, ça s’acquiert ! À l’inverse, le savoir-être est très difficile à changer, voire impossible ! Recherchez les personnes qui ont une attitude complètement en accord avec la mission et les valeurs de l’entreprise, mais aussi avec le reste de l’équipe. Cette personne se reconnaitra dans l’entreprise et fera de ses collègues des amis. Ainsi, elle pourra et voudra apprendre, se perfectionner et croitre dans l’entreprise.

Être ouvert d’esprit

Sachez lire entre les lignes et voir à long terme ce que cette personne pourrait apporter à l’entreprise par sa personnalité. Attardez-vous sur le potentiel des candidats. Ce n’est pas toujours facile, me direz-vous ? Je sais ! Les tests psychométriques sont d’ailleurs un excellent moyen de vous en dire beaucoup plus sur le candidat que ce que vous avez pu voir. Certains vont même jusqu’à évaluer la cohésion entre le candidat et l’équipe de travail en place. Il est donc essentiel d’investir dans ce genre d’outil afin de travailler sur la rétention de la main-d’œuvre.

Les perles rares nous entourent, il suffit de savoir les dénicher ! Pour bénéficier d’un support dans votre processus de recrutement ou pour faire passer des tests psychométriques complets, contactez-nous !

 

Lysiane Brochu
Conseillère en main-d’œuvre
819 797-5727 poste 104
Taktik, placement de main-d’œuvre
lbrochu@agencetaktik.com

2017-12-07T10:34:55+00:00